Mon livre préféré sur l’économie et la politique pour les débutants

Lucas Nunes
March 25, 2021
Economic Policy: Thoughts for Today and Tomorrow de Ludwig von Mises a été mon introduction formelle à l'école autrichienne, qui m'a conduite au libertarianisme. Je considère ce livre comme l'un des meilleurs livres d'introduction pour ceux qui veulent en savoir plus sur l'économie et la politique.

Ce livre est basé sur les transcriptions des enregistrements de conférences que Mises a donné à Buenos Aires, en Argentine, en 1958. Des années plus tard, après la mort de Ludwig von Mises, sa femme, Margit von Mises, eut accès aux bandes d’enregistrements de ces conférences dans le pays sud-américain. Puisque le livre est la transcription de ces cassettes, avec seulement quelques retouches, il va droit au but et est très facile à comprendre. Le livre est divisé en 6 chapitres :

Capitalisme ;

Socialisme ;

Interventionnisme ;

Inflation ;

Investissement étranger ;

Politique et idées.

Chaque chapitre est plein d’exemples réels, ce qui contribue à rendre la tâche beaucoup plus facile pour les lecteurs. Mises parle des origines du capitalisme, des origines du socialisme, il explique les dangers de l’interventionnisme, les problèmes de l’inflation, comment les investissements étrangers étaient et sont toujours importants pour le développement des nations sous-développées et, dans le dernier chapitre, il parle de politique et des idées qu’il pense nécessaire d’appliquer pour promouvoir les idées de liberté.

Ce livre est disponible en plusieurs langues, autres que l’anglais, comme l’espagnol, le hongrois et le portugais. Il est possible que Economic Policy: Thoughts for Today and Tomorrow soit également disponible dans d’autres langues, il vaut donc la peine d’y jeter un coup d’œil. Bientôt, il sera disponible en français, car je travaille actuellement sur sa traduction en français.

Mes sujets préférés

Un aspect que j’aime beaucoup de ce livre est que, même s’il est basé sur des conférences de 1958, tout ce que Mises y dit reste si actuel. Par exemple, j’ai souvent vu des gens insatisfaits se plaindre des politiciens libéraux. À l’époque, dans les années 50, Mises critiquait déjà les libéraux autoproclamés en politique, affirmant qu’ils défendaient des politiques qui étaient à l’opposé de celles que les libéraux du XIXe siècle préconisaient dans leurs programmes libéraux.

Un autre sujet intéressant mentionné dans le livre est le fait que les auteurs socialistes, sans exception, étaient bourgeois, au sens où les socialistes utilisent ce terme. En quoi est-ce différent maintenant ? En fait, quand on regarde les intellectuels socialistes et les élites qui s’impliquent dans la politique, ils sont majoritairement composés de personnes issues des classes supérieures. Le socialisme reste une idéologie élitiste, créée par les élites, qui finissent par utiliser ce système pour rester au sommet, contrôlant les classes inférieures.

L’inflation est un autre sujet abordé dans ce livre qui a attiré mon attention. Quand on pense à l’inflation, il semble que rien n’ait vraiment changé. La critique faite par Mises semble absolument actuelle. Il pourrait dire les mêmes choses aujourd’hui qu’en 1958, en y ajoutant simplement quelques corrections pour mettre à jour les données et il aurait toujours raison. Quand nous regardons le pouvoir d’achat de toutes les monnaie fiduciaires, il est en constante diminution, car les banques centrales créent constamment plus d’unités de monnaie. Un exemple d’inflation que l’on peut voir en Europe est celui-ci : 1 euro en 1999 équivaut à environ 1,75 euro en 2021. Cela signifie qu’un euro en 1999 avait plus de pouvoir d’achat qu’un euro aujourd’hui. L’inflation, malheureusement, est un cancer dont nous n’avons toujours pas réussi à guérir.

Un autre sujet intéressant qui semble si actuel concerne les investissements étrangers. Mises mentionne que plusieurs pays, comme l’Inde, avaient plusieurs politiques et idées politiques contre l’investissement étranger, basées sur l’idée marxiste erronée qui dit que l’investissement étranger conduirait à l’exploitation du peuple par les capitalistes avides. Ce type d’idée et de politique est encore très présent dans de nombreux pays. Qui n’a jamais entendu un politicien s’exprimer contre les investissements étrangers privés disant que les méchants investisseurs capitalistes ne feraient qu’exploiter la nation ?

En fait, à l’époque et de nos jours, les investissements étrangers ont toujours incité les nations à se développer. Les capitaux étrangers britanniques ont fait de l’Allemagne une nation prospère, pleine d’industries qui ont ensuite évolué vers leurs propres industries nationales, comme Mises l’a démontré dans ce livre. Mais quand nous observons des périodes plus récentes, les mêmes choses continuent à se produire dans les nations qui ne tombent pas dans cette démagogie marxiste bon marché. Des pays comme l’Irlande, où je vis, ont également reçu des investissements étrangers de plusieurs sociétés américaines. Grâce aux capitaux étrangers, le pays qui était l’un des pays les plus pauvres d’Europe occidentale, jusque dans les années 90, est devenu l’un des pays les plus riches du monde.

Le dernier point que je voudrais souligner ici est la partie où Mises démontre que le troisième Reich allemand, sous le parti national-socialiste, était en fait un modèle socialiste, qui copiait presque tout sur la structure de la Russie soviétique. Il devient clair, en regardant les preuves historiques que nous avons été dupés, à maintes reprises, par les socialistes qui essaient constamment de se dissocier des nazis, alors qu’en fait, le gouvernement nazi était vraiment socialiste dans tous les sens du terme.

Même s’il s’agit d’un livre court, Mises démystifie beaucoup d’erreurs et d’idées fausses qui sont perpétuées par les socialistes et les keynésiens, des idées qui sont malheureusement courantes.

Même si vous êtes plus avancé au niveau de la connaissance de l’école autrichienne et du libertarianisme, je recommande quand même de lire ce livre, car il mentionne beaucoup d’événements historiques. J’ai lu ce livre au moins quatre fois, dans deux langues différentes et je l’ai utilisé plusieurs autres fois comme source de connaissances lorsque j’écrivais des articles ou tout simplement pour débattre d’idées. J’espère que cette critique vous incitera à lire Economic Policy: Thoughts for Today and Tomorrow de Ludwig von Mises. Ce livre est également un bon cadeau pour une personne à laquelle vous voudriez présenter l’école autrichienne d’économie et le libéralisme qui précéda le libertarianisme.